Épanouir sa sexualité féminine – comment avoir des orgasmes? [ressources]

Artiste :
Artiste : Sionra

C’est un sujet qui est rarement abordé je trouve. Parce que finalement, le plaisir féminin, on en parle assez peu entre femmes, entre mère et fille, même entre amies. Moi, je n’ai jamais osé poser la question à ma mère de savoir ce qu’était un orgasme et comment on en avait un quand j’étais ado. Oui, on peut lire des gros titres à ce sujet dans des articles de magazines féminins, mais finalement, les dits articles ne donnent que bien peu d’infos concrètes, et nous mettent surtout la pression pour savoir orgasmer. Oui parce que de nos jours, la femme idéale n’est pas celle qui est uniquement belle, elle doit aussi assurer au lit, être capable de donner une fellation comme si c’était un bonbon, aimer ça, mais en plus savoir prendre son pied et orgasmer à chaque fois. Ça fait beaucoup de pression tout ça…

Et si on revenait à un point de vue un peu plus personnel et réaliste ? De par ma maladie (endométriose) j’ai été obligée de me pencher assez vite sur le sujet de la féminité. Et de constater que c’était une part de moi que j’assumais très mal. A l’époque, exit les jupes et les robes courtes, les pantalons moulants, j’étais mal à l’aise avec mes formes et c’était dur pour moi de les assumer.

Quant à parler de la sexualité… Après mon viol refoulé, sans le savoir, c’était plus une corvée qu’autre chose, où j’ai rarement été motivée et pris du plaisir. Jusqu’à décider d’arrêter de me forcer, et puis finalement d’être célibataire tant que je ne me sentirais pas mieux dans ma peau. Ou bien de profiter des opportunités qui viennent à moi uniquement si j’en ai envie. Evidemment, cette vision-là a radicalement changé quand j’ai rencontré quelqu’un avec qui pour la première fois, j’avais envie que cela devienne vraiment sérieux. Non seulement je n’avais plus envie que le sexe soit une corvée, une source de douleurs, mais plutôt que cela devienne un partage dans la joie et le plaisir. En somme il y avait, et il y a encore du boulot.

Ce n’est pas un chemin qui se fait instantanément. Evidemment, quand on a des blocages psychologiques, il est bon d’entamer une thérapie pour explorer ces blocages et les lever. Mais il existe aussi d’autres outils qui peuvent être intéressants, et aider une femme à mieux se connaitre elle-même de ce côté-là, sans forcément avoir besoin de traiter des traumatismes lourds.

C’est cela que je voulais partager avec vous aujourd’hui, dans le prolongement de l’article de L’ile aux feuilles ( https://leafyisle.wordpress.com/2015/07/26/renouer-avec-son-soi-intime-des-pistes/ ). [Je m’excuse d’avance, mais la majorité des ressources en ligne que je vous donne sont en anglais…]

  • Les ressources de Jennifer Posada [en anglais]

C’est un projet nommé « The Orgasmic Woman Project  » sur : http://www.orgasmicwoman.com . Son objectif est de permettre à chacun de savoir comment mieux ressentir cet « état orgasmique » et de le vivre énergétiquement (et pas forcément uniquement à travers le sexe dirons-nous) pour apprendre à mieux l’accueillir. Il y est questions d’amour envers soi-même, mais aussi d’apporter une énergie de guérison sur ce plan là. J’aime bien son approche et surtout je trouve qu’elle peut être très aidante dans un processus de guérison sexuelle. C’est aussi une occasion d’apprendre à être plus à l’aise avec ce sujet-là et de le voir sans l’angle de la beauté et du plaisir. L’avantage est que c’est une ressource pour laquelle on donne ce qu’on veut (1$ à 100$… etc).

Elle propose également un Self Love Course (http://www.jenniferposada.com/self-love-oracle-course ) qui permet de travailler sur l’acceptation et l’estime de soi. C’est un cours que j’aime beaucoup, car il apporte beaucoup de douceur, de paix et invite vraiment à la réconciliation avec soi-même. Avec l’avantage de le faire à son propre rythme, et de donner ce que l’on veut en terme de paiement.

 

  • Les ressources de Vanessa Marin, sexe thérapeute [en anglais]

A l’époque, elle proposait un intéressant « five-day Stop Sabotaging Your Orgasm Challenge », qui donnait un conseil pendant 5 jours. La ressource restant en ligne est cette vidéo, intéressante pour débuter sur le sujet : http://vmtherapy.com/videos/video-looking-to-have-your-first-orgasm/ . Elle publie également de nombreux articles de blogs intéressants, dont vous aurez les liens en s’inscrivant à sa newsletter (pas trop envahissante).

Elle propose un programme en ligne qui s’appelle « FINISHING SCHOOL: learn how to orgasm ». http://vmtherapy.com/how-to-orgasm Par contre, il faut avoir les moyens (c’est 599 $), aussi je ne l’ai pas expérimenté.

Mais plus accessibles, voici une sélection de lien :

  • Le livre « Healing Sex : a mind-body approach to healing sexual trauma » de Staci Haines

Ce livre est plus axé vers les personnes qui ont subi un traumatisme sexuel. Son approche est très complète, aussi sa lecture est progressive. Pour ma part, je n’avance que doucement car je mets souvent le doigt sur des blocages, que j’essaye de résoudre avant de poursuivre. Ce livre est bien construit et donne de très nombreux témoignages. Il m’a été conseillé par plusieurs personnes. Je ne connais malheureusement pas de traduction, mais on peut l’avoir en ebook pour 18$.

  • Les ressources de Miranda Gray [en français]

Miranda a écrit plusieurs livres sur le cycle féminin et ses énergies, notamment  « Lunes Rouges ». Elle reprend l’idée qu’il existe 4 archétypes dans les énergies féminines, dont un très sensuel et ouvert à la sexualité. En acceptant et invitant celui-ci, cela permet aussi l’exploration de ce domaine-là.

Elle a aussi créé la méditation mondiale de l’Utérus (gratuite): http://www.wombblessing.com/french-invitation.html . Ayant fait un stage avec elle et étant maintenant une « Moon Mother », je peux dire par expérience personnelle, que la Bénédiction de l’utérus m’a permis une reconnexion profonde avec mes énergies féminines et m’a aussi donné des outils pour travailler à ma guérison : à travers les méditations, mais aussi avec la technique de Soin de l’utérus.

C’est une piste à explorer, particulièrement pour celle qui aime utiliser les énergies lunaires pour se connecter à leur aspect féminin.

Je crois que j’ai fait le tour des ressources disponibles pour tous que j’explore actuellement. Évidemment, dans ce genre de démarche, il est bien avant tout, si on a des problèmes physiologiques, d’aller voir son médecin, ou un spécialise, et de prendre un traitement adapté.

Pour partager mon expérience par rapport à la prise en charge de la douleur dans le cas de l’endométriose, le travail via le corps (inconscient) est aussi un des plus efficaces. Moi j’ai expérimenté de très bonnes améliorations par le passé grâce à la Biokinésiologie, mais j’ai entendu aussi des retours positifs sur le Chi Nei Tsang (technique de massage du ventre avec de l’énergétique chinoise). Bref, à chacun de trouver la technique qui lui parle, la relation avec le thérapeute étant elle aussi très importante.

Évidemment, mon avis est que pour ce genre de maladie ou des blocages sexuels, il vaut mieux chercher à explorer en profondeur pour comprendre le message que notre corps essaye de nous transmettre. Car en général, ce n’est pas déconnecté de notre histoire et de nos antécédents.

C’est pourquoi de mon côté je travaille à la fois sur le physique (traitement médical et massage), l’énergétique (médecine chinoise), le psychologique (suivi avec une spécialiste) et le spirituel (séances de soins chamaniques), en plus de toutes les ressources que j’ai partagé avec vous. Et à toutes celles qui galèrent sur ces aspects-là, ont perdu un compagnon à cause de ses sujets, n’arrivent pas à aimer leur corps ou se désespèrent de ressentir du plaisir, je leur envoie toute ma compassion et je les encourage à ne pas abandonner. Il y a des jours où je me sens très mal, I’m feeling likre crap, ou bien j’ai l’impression qu’un camion m’a roulé dessus à cause de ma maladie. Mais cela ne m’empêche pas, et n’empêche aucune d’entre nous, d’être une femme et d’avoir des ressources dans lesquelles puiser pour avancer. Et pour rien au monde, je n’abandonnerais mon sexe et ma sensibilité pour être un homme et ne pas avoir ses problèmes là.

Bonne exploration à chacune !

13 décembre 2015

Publicités

6 commentaires sur « Épanouir sa sexualité féminine – comment avoir des orgasmes? [ressources] »

  1. Bonsoir Celia,
    Quelle générosité de partager toutes vos recherches! Alors dommage le monde francophone manque d’articles ou de vidéos pratiques, on espère aussi que des traductions verront le jour.
    Bonne soirée

Partager vos pensées !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.