The Sun is always above you

Auteur : Les Rêves de Celia
Auteur : Les Rêves de Celia

My hearth is strong
And my flame is long.
My heart as radiant as a gemstone,
It would take thousands of armies
for even a child to believe
that you could strike my home.

So step aside
and go away,
Before I change my mind
and make you crawl away.

29 janvier 2017

A long walk

Auteur :
Auteur : Les Rêves de Celia. Croquis petite plage de l’Etang Salé.

[Texte en anglais. La flemme de traduire en français aujourd’hui.]

 

 – It’s been hell of a long road. Do you think this path will lead me somewhere?

– I’m guessing the only way to find it is to keep walking, again and again, one step after another one.

– Are you sure it’s gonna take me somewhere?

Well, you don’t have somewhere to go, you’ve got to become yourself. The destination doesn’t count, you know.

– Sure, but it does matter to me that I’m seeing some improvements. If the landscape is always the same, how do I know that I’m really walking forward? And not simply standing still? Or worse, moving backward?

– Only faith can respond to this fear. As it is, you don’t need to go anywhere, well actually, not in your inner landscape. The outside world is only a reflection to help you looking in the mirror.

– Oh, well… That’s been helping me so much, thanks…

– Don’t mock me. You’re the only one choosing to make yourself unhappy. By your way of thinking, yours fears and your way of acting.

– Oh, so how I should do?

– Be gentle with yourself. Always. That’s all what will be needed for you to realise that your landscape is moving, and growing pretty nice. Even if slowly.

26 janvier 2017

Banana cake [sans gluten sans lactose]

Auteur : Les Rêves de Celia
Auteur : Les Rêves de Celia

Ingrédients :

  • 3 bananes bien mûres
  • 150 g de farine de riz
  • 100 g de farine de maïs
  • 200 g de sucre de canne
  • 50 g de miel
  • 1 oeuf
  • 110 g de margarine végétale
  • 80 ml de lait d’amande
  • 1 c. à c. de poudre de cannelle
  • 1 c. à s. de levure sans gluten
  • 1 pincée de sel

 

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180 °C.
  2. Mélanger les farines, la cannelle, le sel et la levure tamisée dans un récipient à part.
  3. Dans un grand saladier, faire fondre doucement la margarine (15 sec au micro-ondes).
  4. Ajouter à la margarine le sucre et le miel. Bien battre jusqu’à obtenir un mélange crémeux.
  5. Bien écrasez les bananes en purée et les ajouter au mélange.
  6. Incorporez l’œuf et le lait en mélangeant bien.
  7. Ajouter progressivement le mélange de farines.
  8. Graisser un moule à cake et le remplir.
  9. Cuire 1h à 180°C, avec la ventilation activée. Le gâteau est bien cuit quand la croute est dorée et qu’une lame de couteau ressort propre.

Source de la recette de base : https://charlotteindia.com/2013/10/20/banana-bread-gateau-banane-gluten-and-dairy-free-sans-gluten-sans-lait/

 

Mes astuces :

  • Je conseille de mettre 1 seule cuillère à café de cannelle (plutôt que 2 comme dans la recette de base) car le goût de la banane était masqué par la cannelle dans le mien. Si vous n’aimez pas la cannelle, n’hésitez pas à remplacer par de l’extrait de vanille ou autre chose.
  • Écraser bien les bananes en une purée assez homogène. J’ai eu envie d’avoir des morceaux de banane à sentir sous la dent dans le gâteau et j’avais laissé 1 banane en petit morceaux. Le problème est que ces morceaux contiennent plus d’eau que le reste de la préparation et du coup le gâteau n’a pas cuit de façon homogène : la pâte autour des morceaux n’est pas tout à fait assez cuite, mais si j’avais laissé le gâteau plus longtemps au four il aurait perdu de son moelleux et aurait été trop sec.
  • Démouler à chaud en faisant bien attention, car le cake est alors friable. Laisser refroidir avant de déguster, le gâteau se tiendra mieux et le goût de la banane se ressentira mieux.
  • Si vous avez un mini four, laisser votre gâteau cuire 10 min de plus.

 

 

Rayonner

pale_by_yuumei-daqbn74
Artiste : Yuumei, Pale

[suite de l’article d’hier]

Mais pourquoi ne voulez-vous pas me donner vos noms ? En canalisation, on dit que c’est le BA-BA, savoir à qui l’ont à affaire.

Cela serait vrai si tu ne demandais pas de façon spécifique à parler à tes guides via ta propre connexion à ton cœur. On ne peut pas tricher avec le Cœur. C’est pourquoi nos noms ne te sont pas utiles. Il vaut mieux que tu cherches la connexion en passant par les liens du cœur, que par un nom mentalisé. Car un nom sans association à une signature énergétique est une porte ouverte à toute sorte d’entités, certaines pouvant en effet se prétendre ce qu’elles ne sont pas.

Bon, de toute façon, je ne m’attendais pas à ce que tu me donnes le tien !

Tu aurais plus de bénéfices à chercher à caractériser mes énergies pour savoir les reconnaitre instantanément.

Comment on fait ça ?

Concentre-toi déjà sur les chakras dans lesquels tu ressens une énergie.

Le dos du chakra du cœur, mais cela ne m’avance pas trop, car c’est comme ça que je ressens l’énergie de nombreux guides.

Ensuite, en partant de cette zone, demande à voir le fil qui nous relie, il sera plus brillant que les autres. Suis le fil.

Je n’y arrive pas, c’est comme si le fil se tortillait et menait nulle part, comme si tu étais caché !

Visualise l’ouverture de ton 3ème œil.

Je vois des ailes grises. Tu es un ange du Milieu ? Pourquoi est-ce que je ressens un poids sur ma poitrine et un blocage à la gorge ?

Mes énergies amènent à faire remonter les émotions refoulées pour les transmuter, c’est une de mes spécificités.

Alors ce ne sont pas des signes négatifs ? Ce sont tes signes distinctifs ?

Entre autre, mes énergies sont un peu trop imposantes pour toi et ton corps a du mal à s’y ajuster. C’est pour cela qu’en règle générale, je préfère les masquer, cela facilite la communication sans trop t’épuiser. Je vais te laisser un objet qui te permettra de me reconnaitre en toutes circonstances. Ouvre les mains et intègre le bien dans ton esprit. Visualise le de façon claire, mais ne le décris pas ici. Lorsque tu seras en ma présence, cet objet astral se mettra à résonner, ainsi tu pourras vérifier qui je suis ou même m’appeler, sans que mes énergies soient pleinement déployées.

Merci. Puis-je te demander pourquoi tu es venu m’assister ?

Parce que nous l’avions décidé, même si tu n’en gardes pas la conscience.

J’imagine que c’est encore trop tôt, pour te demander ton nom ?

Un jour tu sauras. Le jour où tu n’auras plus peur de briller petite fille. Il y a différent types de lumière tu sais, comme il y a différent types de reliance. Tu t’imagines que briller, cela ne se fait que grâce à la reliance à la Lumière, même partielle. Tu imagines ça sous la forme d’un halo de blanc très pur et lumineux. Mais il existe d’autres façons de briller, qui ne sont pas moins forte et puissante. Juste différentes. Et qui peuvent aussi attirer l’attention, mais d’une autre façon.

D’une autre façon ?

Le Neutre absolu est capable de se nourrir de toutes les énergies et de toutes les émotions et de les transmuter en une force malléable et dirigeable à volonté. C’est très intéressant quand on a des objectifs précis en tête et que l’on a besoin de puissance pour les concrétiser. Malheureusement ou heureusement – selon vos standards – cela nécessite d’avoir un cœur pur et un cœur qui ne juge pas pour le déployer. Il faut être capable de tout accepter et de tout accueillir sans barrière. En réalité, vous êtes très peu à en être capable, et jamais sans un long travail sur soi-même, pour faire tomber les jugements et les réactions de rejet.

Car tout est. Et tout est juste. Selon cette réalité-là, tout est acceptable car tout n’est qu’une forme de l’énergie divine ayant pris une coloration. Le cœur neutre est capable d’accepter cette coloration et de la transmuter pour redonner à l’énergie son potentiel brut, l’énergie divine sous sa forme initiale. Or comme tu l’as si bien accepté, la Source est le Tout et le Rien, elle est l’Absolu et le Néant à la fois. Elle est Neutre en réalité.

Réalité qui m’avait choqué la première fois que je l’ai lu ailleurs. On se représente toujours le Divin comme quelque chose d’aimant, de positif et de constructif. Ce qui m’a d’ailleurs fait longtemps rejeté ce principe. Comment peut-on être amour et laisser des guerres exister, des gens mourir de famine, etc ?

Dieu est amour, comme Satan est le mal, c’est ça ? C’est typiquement un exemple de la dualité que vous incarnez sur Terre. Comme vous vivez cette dualité sur tous les plans, vous l’avez également projeté sur le plan divin, celui de la Source, mais cette projection n’est qu’une illusion. Illusion difficile à défaire, il est vrai. A partir du moment où l’on accepte cette réalité-là, beaucoup de choses ne sont plus source de conflits en vous, parce qu’alors il n’y a rien à expliquer, juste des choses et des émotions à accepter.

Le Neutre absolu, hein ? Cela devient très abstrait pour moi tout ça. Je vais laisser les infos reposer. Merci de ta présence.

20 janvier 2017