Progresser ou régresser ?

314_by_mcptato-dbgx2h1
Artiste : Mcptato

 

« Il n’y a que 2 manières d’évoluer, on peut progresser ou régresser. »

Quand on se dit que l’on évolue, on pense naturellement à l’idée d’avancer, celle de progresser. En lisant cette phrase, je me suis alors posée la question : « mais comment sait-on réellement dans quel sens on évolue ? ». Est-il vraiment possible de régresser sur la voie de son propre développement ? Et dans ce cas, est-ce que l’on finit par s’en rendre compte ?

A l’idée de régresser, les exemples qui me viennent en tête sont : retomber dans l’alcool pour un alcoolique ; reprendre la cigarette ; mais finalement ce serait renouer avec toute habitude qui nous est mauvaise. Par exemple, se critiquer et s’auto-flageller mentalement, négliger son corps, abandonner l’effort de cuisiner pour soi-même.

Personne n’est parfait, on a tous des moments où l’on faiblit, où l’on n’a pas la santé ou l’énergie pour fournir les efforts habituels pour prendre soin de soi. Parfois aussi, on peut se décourager, avoir la sensation d’essayer jour après jour, pour ne voir aucun résultat. Qu’est-ce qui nous motive à persévérer dans ces cas-là ?

Pour ma part, c’est l’espoir. L’espoir qu’un jour, tous mes efforts seront récompensés. Que tout le travail que je fais sur moi-même me permettra de simplement me sentir bien. Sans plus chercher midi à 14h, ou bien sans être submergée par mon hypersensibilité.

C’est quoi chercher à être bien ? Parfois j’ai l’impression de courir après une chimère. C’est trouver un sentiment de paix intérieur et le ressentir de façon réelle et quotidienne. Je l’ai déjà touché du doigt, ce sentiment profond de paix, au cours d’une visualisation. Mais le vivre les deux yeux ouverts, face à la réalité matérielle, et aux influences extérieures en tout genre, c’est une autre paire de manches. Cela se cultive, bien sûr. Et là, je pense au bel exemple que nous partage Sylvie sur son blog.

Mais à quoi ressemble la paix pour moi ? Est-ce passer une belle journée à la plage ? Est-ce sourire à la personne que j’aime ? Manger un gâteau devant un bon thé ?

Je me demande, si finalement, j’ai vraiment progressé… Toutes les apparences extérieures peuvent donner l’impression du contraire, puisque je n’ai plus de travail, plus mon propre logement, ni ma propre voiture, plus de compagnon, plus d’amis très proches à proximité. Plus de conversations avec mes guides, plus mes capacités comme avant, mon taux vibratoire a chuté d’autant.

Traverser une dépression nerveuse, après coup, ça donne le sentiment d’avoir terriblement régressé, comme si j’étais tombée de la montagne, je me retrouve dans le vallon. Et je dois tout regravir. Tout recommencer, rebâtir ma confiance en moi, ma confiance en ma guidance, mon cercle social, mon projet professionnel, mon environnement matériel.

Du coup, je me demande bien « à quoi ça a servi ? ». Mystère et boule de gomme, je ne peux pas attendre d’avoir la réponse. Je me contente de faire un pas après l’autre. Parfois dans le doute, parfois dans la foi que cela me mènera quelque part. Peut être à la sortie du désert, un jour, qui sait ?

23 septembre 2018

Publicités

6 commentaires sur « Progresser ou régresser ? »

  1. Bonjour Celia,
    Tes aquarelles sont magnifiques, j’aime beaucoup les fleurs bleues.
    Il faut que je recherche tes réponses à mes messages…
    Ah ! progression ou régression, nous n’avons pas la même vie mais les mêmes questions !

    Je t’embrasse Cel, et oui tu avance !
    Bises

    1. Coucou Fleur,
      Merci ! Moi aussi je les aime bien ces fleurs bleues 🙂
      Merci de ton partage. Oui, des fois on avance, même si on ne s’en rend pas comte.
      J’ai lu quelque chose de très intéressant dans un livre sur le chamanisme, ce serait l’idée que, oui la vie est bien cyclique, mais qu’en fait, on avance en spirale. On a l’impression de revenir au même point, mais en fait, on l’aborde avec une approche « plus avancée » à chaque fois. Tu vois l’idée ? Je la trouve intéressante.
      Bon we, bises !

  2. Bonsoir,
    C’est avec beaucoup d’émotion que je lis ton post.
    Pourquoi ces épreuves, pourquoi moi, pourquoi, pourquoi? Combien de fois je me suis posée ces questions qui sont restées sans réponse. Pendant des années je suis restée dans ma tour. Et un jour j’ai commencé à comprendre. La porte s’est entr’ouverte, puis j’ai rencontré Sylvie et son blog…..
    Tu sais que rien n’est hasard, qu’un pas après l’autre tu vas te relever, tu retomberas et tu te relèveras, c’est ainsi que va la Vie. Mais un jour tu verras Ta Lumière.
    Je te souhaite beaucoup de courage pour passer ce cap douloureux.
    Bises

    1. Bonsoir Lucie,
      Merci pour tes mots et ton partage. Je trouve de mon côté que la question du « pourquoi » est très douloureuse. Pendant des années, elle m’a harcelé, et je me cassais la tête contre les murs à vouloir y répondre. Maintenant ça va mieux. Je me la pose toujours, mais je ne cherche plus avec tant d’énergie à avoir une réponse. Je pense qu’elle viendra avec le temps et avec le recul, que ce n’est qu’après coup que certaines choses prennent du sens. Est-ce que cela t’a fait cette sensation de ton côté, par rapport aux épreuves que tu as traversé ?
      Je t’embrasse, à bientot.

      1. Bonjour Célia,
        En réponse à ta question, je confirme que ce n’est qu’après coup que nos épreuves prennent du sens.
        Sur le moment on est dans la colère, la révolte, l’incompréhension et puis petit à petit quand on  » rentre » dans
        l’acceptation la compréhension émerge.
        Le seul problème, tout au moins pour moi qui suit d’une génération ou la spiritualité n’existai pas au sens propre du terme, j’ai ramé….Quand en plus, les épreuves se suivent à une cadence rapprochée tu ne comprends pas ce qui te tombe sur le coin du museau.
        En 1990, quand j’ai perdu ma fille de 9 ans, mon mari avait déclenché une maladie « orpheline » deux ans auparavant, et ma petite qui avait 2 ans et une relation fusionnelle avec son aînée ne comprenait pas ce qui arrivait. Le jour de ses obsèques, elle me fait parvenir un message par une personne que je connaissais sans plus et que je n’avais pas vu pendant 2 à 3ans. Cette personne n’a pas pu venir aux obsèques et elle m’ écrit le message. Quand je l’ai lu le ciel m’est tombé sur la tête. En plus de ma peine il m’arrivait quelque chose d’incompréhensible. J’avais 40 ans, et je ne connaissais que les guérisseurs, les exorcistes et les « sorciers » jeteurs de sort.
        La vie après la vie était une chose inconnue pour moi. Depuis je me suis documentée et j’ai avancée.
        Elle m’a envoyée des intermédiaires pour transmettre ses messages, elle a toujours choisi le moment et la personne. Je n’ai eu qu’à recevoir.
        Malgré cela, pendant des années j’ai demandé pourquoi Elle et pourquoi moi? Aujourd’hui encore je pose de temps en temps la question. J’ai très peu parlé de mon parcours à l’extérieur, seules deux amies très proches et trois membres de ma famille ont suivi ces périodes
        J’ai bloqué pendant des dizaines d’années, puis depuis 2014 les évènements se bousculent dont l’aggravation de l’état de santé de mon mari. Les rencontres mises sur mon chemin, dont Sylvie et les vôtres m’ont permis de mieux comprendre et de mieux accepter. J’en ai parlé chez Sylvie, chez Camille. J’avoue que je bloque encore sur le but réel de ces épreuves, car bien sûr il y en a eu d’autres….
        Maintenant dès que j’ai une nouvelle épreuve, je cherche le but car il y a toujours un but. Et j’ai enfin compris qu’elles m’amènent toutes vers le même but.
        J’espère que mon parcours pourra te permettre de confirmer ton ressenti.
        Je te souhaite une très belle journée de Paix et de Sérénité. Bises

        1. Bonsoir Lucie,
          Merci pour ta réponse et pour ton témoignage, il me touche. Oui j’ai lu tes partages et appris que tu as traversé de nombreuses épreuves, je suis admirative de ton courage et de ton évolution. C’est un grand défi de faire preuve d’ouverture d’esprit quand rien autour ne le favorise…
          Belle soirée à toi , bises

Partager vos pensées !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.