Parler aux morts

flute_by_guweiz_dar1pk8-fullview
Artiste : Guweiz

Bonsoir Grand-père. Je sais qu’on ne s’est jamais connu de ton vivant. Je te remercie d’être venu jusqu’à moi pour m’apporter ton message. Que souhaites-tu me dire ?

Tu es triste que ta mère ne te croie pas.

Oui… Il n’y a pas longtemps, j’ai évoqué le fait que j’avais eu la visite de mamie (ma grand-mère décédée) et qu’elle m’avait dit qu’elle allait bien. Elle ne m’a pas cru, ça m’a fait de la peine. Elle m’a dit en blaguant « et elle ne t’a pas dit si elle avait retrouvé son mari là-haut ? ». C’est pour ça que tu es venu ?

Je ressens ta tristesse ; c’est une chose de parler aux morts, c’en est une autre de le dire aux vivants et de leur faire accepter.

Oui, je sais… ce n’est pas comme si je n’en avais jamais parlé pourtant… Je sais bien qu’on ne peut forcer personne à croire, ni à partager nos convictions. Mais ça me fait vraiment mal au cœur que mes propres parents ne me croient pas. Pourtant je ne veux rien chercher à leur prouver, ni leur faire adhérer à la croyance de l’existence de l’âme.

La mé-croyance la plus répandue est que nous restons les mêmes après notre mort, mais ce n’est pas vrai. Nous nous libérons de notre enveloppe charnelle et de la limitation de notre égo pour recouvrer la mémoire de l’âme que nous sommes. Nous devenons bien plus, et pas bien moins.

Je sais, votre mémoire change et les mémoires de votre dernière vie terrestre deviennent bien moins intéressantes. C’est pour ça que les ancêtres qui viennent me voir n’en parlent presque jamais ?

Sauf quand ces mémoires les bloquent, les hantent ou bien les empêchent d’évoluer pleinement.

Tu es passé dans la lumière toi, tu n’as pas besoin d’aide.

Mais toi, tu en as besoin.

Je m’interroge sur les secrets de notre famille… J’en connais un qui appartient à un membre vivant de ma famille, et j’aimerais bien que cette personne le dévoile pour qu’il ne pèse plus sur ses descendants.

Mais ce n’est pas à toi d’en juger.

C’est ça… ça fait un moment que ça me trotte dans la tête… Devrais-je lui en parler ? Des conséquences de garder ce secret ?

Tu peux, mais cette personne ne doit pas avoir l’impression que tu lui forces la main. Ne lui dis pas « tu devrais parler de ton secret à…. »

C’est ta fille, tu la connais mieux que moi.

Les gens grandissent et changent, on ne peut qu’accompagner.

Tu ne veux pas me dire pourquoi tu es venu ?

Une autre fois, je vais rester un peu.

D’accord. Stp peux-tu veiller à ne pas trop impacter mes énergies ?

Oui, j’y ferais attention

Merci.

25 novembre 2019

Partager vos pensées !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.