La force de l’Amour

birthday_wonderland_teaser_visual_by_kuvshinov_ilya_dd8opje-pre
Auteur :  Kuvshinov-ilya

J’ai appris une drôle de nouvelle, un de mes cousins a un cancer. Et ce qui m’a interpellé c’est la synchronicité entre la date où je l’ai appris et la date où Sylvie postait un article sur le sujet. C’est surprenant comme synchronicité quand même.

Alors tu te demandes si le cancer de ton cousin est une porte de sortie pour son âme ou si c’est une conséquence ?

Comment je peux le savoir ?

En lui demandant.

Mais il ne le saura pas lui-même. Enfin, pas sa conscience humaine. Je suis censée demander à son âme ? J’ai le droit de faire ça, sans son accord ?

C’est son âme qui va te dire si elle veut bien répondre ou non.

C’est space quand même. Je me demande si je peux faire quelque chose pour lui, si c’est même là ma place. Je disais à ma psy que je n’ai pas les facultés de guérir un cancer, elle de me répondre que je n’en savais rien. Ahaha, ça m’a bien fait rigoler intérieurement.

Et pourquoi pas ?

Ben, je le saurais n’est-ce pas, si c’était le cas ?

Pas forcément. Ton âme oui, ta conscience humaine non. Parfois il n’y a pas nécessairement besoin d’avoir conscience de l’acte de guérison quand tu y mets une intention d’amour pur.

Ah bon ? Je croyais que l’intention faisait tout. Comment une intention inconsciente peut agir alors ?

Comme un flux d’amour infini qui déverse sa lumière.

D’accord… Comme le ressenti d’un amour infini pour une personne, quel que soit son état de santé, son physique et ses actes ?

Comme un acte d’amour inconditionnel.

Attends, tu es en train de me faire penser à A. Je suis sortie avec lui alors qu’il était en phase de traitement de son cancer.

Ton amour l’a aidé à guérir.

Vraiment ?

Vraiment. Tu as cette capacité, avec ton amour, de toucher le cœur des autres, et de réveiller en eux leur force d’amour pour eux-mêmes. C’est pour ça que travailler avec ton cœur est si important. C’est ta force, elle est inépuisable et inatteignable.

Ah oui, merci de le préciser pour les personnes qui auraient la stupide idée de vouloir s’attaquer à ma force pour la tester.

L’Amour est la force même, c’est la lumière qui éclaire, qui dissout tous les nœuds, efface toutes les peines, rebouche toutes les failles et nettoie toutes les plaies. Elle est la Source de la vie même. L’Amour pur est inattaquable. C’est l’amour imparfait, conditionnel, apeuré ou hésitant qui est faible et susceptible d’être attaqué. Quand tu te situes dans ta vraie force d’amour, tu es intouchable. Mais pour cela, il faut se libérer des peurs et des limitations. En réalité, il est difficile d’aimer d’un amour si pur que ton cœur devient un brasier à lui tout seul. Il faut un foyer solide pour que ce feu puisse y brûler.

Est-ce que je suis capable de ce genre d’amour ?

Oui, et tu le sais, c’est juste que cela te fait peur. Quelle puissance renferme mon cœur ? T’es-tu déjà posé la question ?

Non, jamais. Je n’aime pas la notion de puissance.

Pourquoi cela ?

Cela me fait peur. Quand j’entends « puissance », je pense à l’Ombre, aux notions de soumission, de domination, de combats.

Comment peux-tu t’étonner alors de retrouver ces choses dans ta réalité, si elles sont ancrées dans ton mental ? Puissance n’est qu’un mot pour parler de la force d’une énergie. Cette force peut être aussi bien positive que négative, lumineuse que sombre. Et l’amour est une puissance qui dépasse tous ces jugements, elle n’est ni mal, ni bien, ni sombre, ni lumineuse. Elle est Amour. C’est une énergie qui se passe de mot et de définition.

Soit, j’entends ce que tu me dis. Comment je fais pour changer ma conception de cette notion de Puissance ?

Tu vas faire la déprogrammation avec F. Demande lui d’inclure cette notion dedans.

Ok, je vais le faire. Merci pour tes guidances.

9 juillet 2019

Publicités

Comprendre avec le cœur

just_me__my_music_and_the_road__by_megatruh-dclh0ql
Artiste :  Megatruh

Ce qui se passe me plonge dans la perplexité, j’ai l’impression de retomber dans une histoire de science-fiction ou de fantastique. J’avoue que je ne comprends pas. Je ne comprends pas pourquoi dès que je reprends la publication sur mon blog, des personnes mal intentionnées m’envoient des attaques énergétiques. A quoi ça sert ? Pour me tester ? Pour me voler mes énergies ? Pour me dissuader de partager ce que je vis ? J’avoue que cela dépasse mon entendement… Cette histoire de recherche de puissance, de comparaison et d’attaque commence à me courir sur le haricot. Pourquoi est-ce que cela fait partie de mes expériences et de ma vie quand d’autres non pas à s’en soucier ? Pourquoi je ne suis pas protégée comme mon amie M. ?

Cela me rend triste. Ce n’est pas la réalité dont j’ai envie, je préfèrerais ma petit bulle de lumière tranquille. Après tout, moi je ne m’en prends à personne, je ne viens attaquer personne, voler personne.

Mais tes capacités dérangent.

Pourquoi ? C’est cela que je ne comprends pas. En quoi est-il enviable de faire passer des âmes par exemple ?

Nous avons déjà eu cette discussion, relis tes anciens articles.

Ok… Mais j’ai toujours l’impression de nager dans le flou. De passer à côté de quelque chose, de ne pas comprendre l’essentiel.

Ton mental résiste.

Comment je peux faire pour m’aider à accepter cette situation, et ce que mon mental ne veut pas voir ?

Fais preuve d’amour envers toi-même. Plus tu ressentiras de l’amour, plus ton cœur pourra s’ouvrir pour accueillir ta vérité intérieure.

Est-ce que vous vous rendez compte, vous les guides, que c’est fatiguant d’être ballotée comme ça, sans rien comprendre ?

La seule vérité que tu dois comprendre c’est celle du cœur, pas celle du mental. C’est ton cœur que tu dois ouvrir pour comprendre, pas tes neurones que tu dois agiter.

Ok, j’ai l’impression que tu n’es pas un guide très compatissant.

Je ne suis pas là pour te dorloter.

Mais me bousculer ? Me faire sortir de ma zone de confort ?

Tu t’es complainte trop longtemps dans ton malheur et ton sentiment d’injustice. Il faut avancer.

Super. Et je suis censée faire quoi pour avancer ?

Rependre ta puissance en main. Ce que t’a dit ta psy est très pertinent, elle sait nous écouter à sa manière.

Et c’est tout ? Tu n’es pas très loquace.

Il n’y a pas besoin de mots quand on peut agir. Tu peux agir. C’est ce que nous t’invitons à faire.

Super. Et comment je suis censée agir ? Quelle est la manière la plus efficace pour gérer ça ? Je vous jure, j’aimerais vraiment un mode d’emploi de comment gérer les attaques avec une reliance au Milieu. Je sais que vous êtes là en arrière-plan, mais je ne comprends pas ce que vous attendez de moi. Vous me dites d’écrire, et quand je viens pour le faire, c’est tout ce que vous me dites ?

Nous pouvons parler d’autres sujets.

Comme du problème de mon amie M. ? Pourquoi est-elle bloquée à ce point sur le plan financier dans sa vie matérielle ?

Parce qu’elle a contracté des vœux dans ces vies précédentes.

Des vœux de quoi ? De pauvreté ?

Entre autre, mais pas que, elle a aussi contracté un vœu de rachat de dettes.

Ça veut dire quoi ?

Que tout le flux d’argent qu’elle devrait recevoir est réorienté vers une autre personne.

Qui ça ?

Elle n’a qu’à regarder dans son entourage qu’elle est la personne qui reçoit toujours quand elle n’a jamais rien. Mais cette personne n’est pas en cause, elle n’est pas responsable.

Laisse-moi deviner, il y a un nœud karmique avec cette personne ?

Voilà.

Elle s’est engagé à « racheter » sa faute auprès d’elle de cette façon, c’est ça ?

Oui, dans une vie antérieure, elle a causé beaucoup de tort à cette personne, alors par culpabilité, elle s’est infligé ce nœud.

Comme peut-on le défaire ?

Toi tu ne peux rien, c’est à elle de travailler. Elle doit identifier la personne, remonter à l’origine du nœud, et se pardonner elle-même. Quant au vœu de pauvreté, on y viendra plus tard, elle a déjà du travail rien qu’avec ça.

Bon, ok, c’est succin mais efficace. Est-ce que tu es l’indien qui ne veut jamais décrocher un mot en sa présence ?

Les mots ne sont rien d’important, ce sont les énergies qui parlent d’elle-même.

Ahaha, c’est toi alors.

Peu importe qui de nous répond à votre appel, nous sommes là pour vous.

Alors que puis-je faire de plus pour soutenir ma sœur ?

Lui envoyer ton amour. Tu sous-estimes la force de l’amour, c’est une grande puissance, surtout avec un cœur comme le tien. D’autres le voient, c’est dommage tu ne le vois pas toi-même. Ouvre-toi à la propre force et immensité de ton cœur. Tu n’as rien à craindre. L’amour ne perd pas, tu reviendras toujours les pieds sur la terre, si c’est ça qui t’effraye.

Merci pour ton aide.

9 juillet 2019

Chasseurs de sorcières

countryside_by_guweiz-dbp0h38
Artiste : Guweiz

 

Mon rêve de cette nuit était assez perturbant. Je dis rêve, mais je crois que je pourrais dire voyage astral en fait… Probablement suite à l’article de Sylvie et de la discussion autour des chasseurs.

Je ne sais pourquoi, je me retrouvais dans le manoir d’un groupe de chasseurs de sorcières. J’étais invisible à leurs yeux, et je me déplaçais de pièce en pièce. Qu’est-ce que j’étais venue faire là, alors que j’étais une sorcière ? N’était-ce pas un peu suicidaire ? Etais-je en train d’essayer de libérer certaines de mes camarades ?

Alors que je passais dans une pièce, la vision que j’eu me révulsa et me donna envie de vomir. Un chasseur était en train de faire des expériences sur le cadavre encore frais d’une jeune sorcière, une rousse très voluptueuse, aux larges cuisses tatouées. Je ne pouvais rien faire pour elle, elle était déjà morte. Et j’étais horrifiée de constater que son corps avait été violé, avec tout ce sang qui coulait de son entrejambe… Il avait osé violer son cadavre frais. Mais quel genre de personne faisait ça ? Cela aurait pu être moi à sa place… J’étais choquée.

Un autre chasseur arrivait, il avait dû sentir quelque chose, avec mon choc émotionnel. Il ne pouvait pas me voir, mais il essayait de me détecter à l’odeur et à la chaleur corporelle, avec ses mains tâtant l’air à ma recherche. Je l’esquivais du mieux que je pouvais, et alors qu’une autre femme l’interpellait, j’en profitais pour changer de pièce et demander ma téléportation et celles d’autres femmes hors de ce lieu sordide.

Autant vous dire que ce n’est pas franchement le genre de rêve avec lequel j’aime me réveiller le matin. Un goût de trop réel et de trop choquant. Je me demande bien quelle leçon mes guides ont voulu que je tire de cette expérience. Pourquoi garder la conscience de ce voyage astral, alors que la moitié du temps, je ne me souviens de rien ?

Voilà typiquement le genre d’expérience dont je me passerais. Vous savez, tous ces gens qui pensent que la spiritualité et l’énergétique, c’est tout bisounours, lumière et anges ? Et bien, si votre reliance est celle de la Lumière, pourquoi pas, rester bien sur votre nuage, vous y serez mieux.

Parce qu’avec la reliance au Milieu, ce n’est pas la même chanson. Je pense qu’une part de moi l’a toujours su, et c’est pour cela que la médiumnité m’a toujours fait flipper. Que de nombreuses fois j’ai voulu la rejeter. Parce que la réalité n’est pas jolie, en fin de compte. Oui il y a des guides, des anges et archanges, des esprits animaux cools, des dragons, mais il y a aussi des entités du bas astral, des parasites, des chasseurs, des mages noirs et des monstres. Il y a de tout, ni que ce soit bien ou mal, juste cela est. Et au Milieux, il faut faire avec. Cela m’a toujours rebuté.

Je me suis souvent demandé aussi : pourquoi certains sont mieux protégés que d’autres ? Pourquoi mes guides laissent faire certaines choses et pas d’autres ? Etc. Franchement, c’est prise de tête.

J’aurais bien aimé que l’on me donne un guide « reliance du Milieu » quand j’ai commencé à ressentir mes capacités. Parce que je m’en suis prise des gamelles… Heureusement, Sylvie a apporté de nombreux éclairages avec son blog. Mais cela reste le vécu et l’expérience depuis une reliance à la Lumière. Et parfois, je reste sur ma faim. Comment les autres médiums reliés au Milieu vivent les choses ? Comment agir en respectant le respect de l’équilibre ? Quelles sont les règles pour se défendre sans retour de bâton ? Comment différencier clairement la riposte, la vengeance et la punition ? Comment savoir quand demander, quand aller chercher ?

Bref, beaucoup de questions et pas beaucoup de réponses.

Tu n’as qu’à aller les chercher.

Plus facile à dire qu’à faire. J’ai l’impression que c’est une jungle là dehors, je ne veux pas me faire avoir par des entités manipulatrices et mal intentionnées.

Tu as des outils maintenant pour vérifier.

Oui, sauf que ma confiance en moi en a pris un coup.

Tout peut se restaurer. Tout peut se restaurer avec l’amour de soi. Aucun cœur ne reste brisé, aucune blessure ne reste béante, aucun espoir ne reste éteint.

L’amour, comme solution à tout… C’est bien beau l’amour, mais je doute que cela te protège dans tous les cas de figure…. Qu’aurais-pu l’amour contre ce chasseur sanguinaire et violeur ?

L’amour t’a protégé, tu étais invisible à leurs yeux et ils n’ont pas pu te saisir. Avec la bonne demande de protection et l’amour sincère placé dans ta demande, tu deviens intouchable.

J’ai vraiment trouvé la solution pour me protéger des traques dans l’astral par les chasseurs de sorcières ?

Vois, tu n’aurais pas osé pénétrer dans leur demeure si tu ne te savais intouchable.

Cela m’a bouleversé ce que j’ai vu là-bas. Je sais qu’on dit qu’il n’existe ni bien ni mal, mais c’était affreux comme acte. Comment ne peut-on pas qualifier ce comportement de malfaisant ? Je sais que les chasseurs considèrent qu’il suffit de prendre pour que cela leur appartienne. Mais là, on est au-delà du vol d’énergie, de capacités ou d’artefacts. On parle de voler des vies. Je ne sais même pas ce qu’il a fait de l’âme de cette pauvre femme ! L’a-t-il vendue ? Jetée en pâture à je ne sais quelle entité ? Je ne comprends pas que ce soit possible… Cette femme ne pourra jamais rebondir, comprendre sa faiblesse et la guérir, développer son potentiel en cherchant à se libérer de l’emprise de ce chasseur. Qu’as-tu à me dire sur ça ?

Certaines choses te dépassent. Mais sache qu’à toute aide demandée, il est envoyé une réponse. Ne crois pas que nous laissons nos enfants sans défense et sans ressources.

Je ne sais pas, je reste choquée par cette vision, c’est tout. Pourquoi m’a-t-elle été envoyée ?

Ce n’était pas ne vision mais bien un voyage astral, tu es allée chercher certaines de tes camarades.

Vraiment ? Qui nous a téléporté ? J’ai bien senti que c’était une puissance lumineuse supérieure, mais pas qui.

Ou ton mental a bloqué, ça n’a pas d’importance. Sache juste que lorsqu’un déséquilibre est trop grand, certaines entités lumineuses peuvent intervenir directement. Mais la demande doit être légitime et émaner d’un cœur sincère.

J’ai l’impression d’être arrivée trop tard pour cette pauvre femme. On était censé la sauver ?

Pas nécessairement, elle avait choisi de se sacrifier pour pouvoir sauver toutes les autres.

Ben voyons, ça me défrise… C’est ça la politique du milieu ? Il faut payer pour avoir un service ?

Il faut rétablir l’équilibre, ce n’est pas la même chose. En allant trop loin, en sacrifiant cette sorcière pour son plaisir personnel, ce chasseur a dépassé les limites, d’où votre intervention, puisque tu n’étais pas seule à y aller. Et votre rapatriement direct par la Source. Sinon, vous n’auriez pas pu être extraites comme ça.

Hum, j’ai vu ça, merci pour le soutien et la téléportation. Je pars souvent faire ce genre de mission dans l’astral sans en avoir conscience ?

Tout le temps. Mais ton mental bloque ce que ta conscience n’est pas prête à percevoir. Et c’est mieux comme ça.

Ça ne me fait pas plaisir à entendre du tout. Je ne rêve absolument pas d’avoir une vie nocturne du style de Camille Fraise. Même si on est totalement différente, et donc qu’on fait sûrement des choses très différentes.

Vous avez chacune vos spécificités. Tu n’as pas besoin d’avoir le niveau de puissance de Camille pour être utile là où tu te rends.

Mais quand je vois qu’avec sa puissance elle galère, pfff… Tout ça me fait flipper. Je vais en rester là pour aujourd’hui. Merci pour tes réponses.

27 juin 2019

Un petit pas après un autre petit pas

Artiste : Snatti89

 

Des fois, on aimerait que la solution arrive vite. Surtout quand cela ne va pas, quand on se sent mal, désespéré ou que l’on souffre de douleurs, qu’elles soient physiques ou morales. On voudrait un remède rapide, si ce n’est immédiat, qui apaiserait, soulagerait ou soignerait tous nos maux.

En réalité, ça ne se passe que rarement comme ça. J’avais déjà évoqué la chose dans un article précédent sur l’endométriose, mais je reviens dessus. Une émotion a un message à nous transmettre, aussi pénible soit-elle. Et bien la maladie aussi, aussi difficile soit-elle. On ne peut pas espérer voir l’un ou l’autre disparaitre si l’on a pas compris quel est le fond réel du problème, quel est le message à entendre ou la leçon à intégrer.

Et des fois, souvent même, cela prend du temps… Le temps de s’ouvrir à soi-même, d’apprendre à écouter ses émotions, mais aussi le message de son corps. Le temps d’apprendre à accepter ce que l’on vit, sans le rejeter ou rejeter la faute sur untel ou tel phénomène. Le temps de reprendre en main sa capacité d’action, d’apprendre à prendre soin de soi et à se faire du bien. Le temps d’user les résistances qui nous empêchent de changer, d’aller vers un autre schéma de fonctionnement, une autre façon de penser, d’agir et de se considérer soi-même.

Il est tentant, face à un tel cheminement, long et souvent fatiguant, de ne pas vouloir poser un pied sur un tel chemin. C’est bien sûr plus facile de rester dans une position de victime spectatrice. « Je ne peux rien faire… », « Les médecins ne font pas leur travail… », « C’est un tel qui devrait changer de comportement… ». Mais au bout d’un moment… il n’y a pas le choix. Si l’on veut que les choses changent, il faut remonter ses manches et se mettre au boulot.

Le plus dur est de s’y tenir. De continuer à avancer, même quand on a l’impression que rien ne va, que rien ne change, que rien ne s’améliore. On ne le voit pas en réalité. Les progrès sont tellement infimes qu’on ne s’en rend pas compte jour après jour. Auriez-vous le sentiment d’avancer si vous parcouriez 1 mm par jour ? Vous ne le verriez même pas.

Mais vaut-il mieux parcourir 1mm tous les jours (ce qui fait 365 mm par an) que 10 cm d’un coup une fois dans l’année (ce qui fait 100 mm par an) ? La première solution bien évidemment. D’une part, parce qu’au final, vous aurez avancé plus loin, et d’autre part, parce que vous l’aurez fait en douceur, de façon progressive et linéaire.

Je ne sais pas pourquoi dans notre société, nous sommes invités à faire les choses dans l’éclat. De manière « rapide et efficace ». D’un seul coup ou presque. On a tendance à croire, à tort, qu’un effort intense pour un résultat immédiat est plus efficace qu’un tout petit effort constant sur le long terme pour un résultat plus lointain.

Mais pourquoi une séance de sport intensive de 1h par semaine aurait plus de résultats que 5min d’exercices de kinésithérapie tous les jours ? Tout dépend évidemment de ce que vous recherchez comme résultat. Pourtant, ceux qui vont s’inscrire dans la durée seront probablement issus d’efforts, peut-être moins intenses, mais plus ciblés et surtout constants.

La clé est la constance et la persévérance. Peu importe ce dont vous ayez besoin.

Réduire votre stress ? C’est en méditant tous les jours et en changeant progressivement votre rapport à votre environnement anxiogène que vous le vivrez mieux au quotidien. Certes, vous pouvez aller vous payer un super massage. Il va vous détendre, mais est-ce que l’effet perdurera dans le temps ?

Il faut parfois savoir s’investir pour soi-même. Même si on n’est pas sûr du résultat et même si on ne sait pas quand celui-ci va arriver. Mais il faut avoir la foi qu’il arrivera. Par exemple, vous pouvez décider de vous investir dans une formation de 2 mois sur une méthode de méditation. Vous allez devoir y investir de l’argent (payer la formation), du temps (réaliser les exercices chez vous) et de l’attention (assister aux cours). Vous ne verrez peut être pas les effets tout de suite, peut être devrez-vous persister pendant 6 mois à faire les exercices pour ressentir un changement. Mais un jour, vous aurez un déclic, vous vous rendrez compte, après coup, que cela a bien changé quelque chose. Vos proches vous diront peut-être « tu es plus posée », « tu as l’air plus souriante ». Ce seront des petites remarques de votre entourage, des miroirs extérieurs, qui vous permettront de réaliser le changement que vous avez opéré en vous. Car puisqu’il est doux et progressif, vous ne vous en serez peut être pas rendu compte tout seul.

Conclusion, il faut persister. Même si vous faites un pas minuscule, ou qui pourrait paraitre à d’autre insignifiant. Il faut le faire. Encore, et encore. Il faut continuer. Même si vous êtes fatigué et découragé. Même si vous en avez marre. Même si vous ne voyez pas à quoi ça sert. Même si vous avez l’impression de ne pas obtenir de résultats. Même si vous faites une pause entre deux pas.

Il faut continuer. Un petit pas après un autre petit pas, cela vous permettra d’avancer et un jour, vous sortirez de votre tunnel. Ou bien de votre nuit de l’âme (lol).

Je suis loin d’être au bout de mon chemin. Pour chaque défi surmonté, il s’en présente un nouveau à ma porte, que ce soit sur le plan de la santé, du professionnel ou de mon environnement social. Mais j’essaye de me rappeler ça. Il faut persister. Même si j’ai le sentiment de faire du surplace depuis 2 ans, je vais continuer de faire un petit pas après un petit pas. Même si je ne le vois pas, certaines choses changent, c’est certain.

2 octobre 2018