Des nouvelles

Artiste : Rossdraws

Cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti l’élan pour écrire sur mon blog, alors je n’avais pas voulu me forcer. A quoi bon écrire sans conviction ou sans infos claires à canaliser ? Malgré ça, oui je suis toujours vivante et non je ne compte pas arrêter ce blog. Parfois des temps de pause sont nécessaires. Plus ou moins longs, plus ou moins fructueux. Certains parlent de « passage à vide », d’autres de « creux » ou de zone de transition. Quel que soit l’appellation qu’on leur donne, autant dire qu’ils ne sont jamais agréables. Ils sont toujours inconfortables, comme un pull en laine qui gratte et qui donne trop chaud, mais que l’on ne sait pas comment retirer. Elles sont passées où ces putains de manches ? Il n’y a pas une fermeture éclair quelque part ?

C’est un peu comme cela que je me sens en ce moment. Cette période de creux n’aura jamais été aussi longue de toute ma vie, et j’ai le sentiment de ne pas en voir le bout même à des kilomètres. Malgré des efforts et des efforts. Comme un col de montagne infranchissable à gravir. Vous savez que même si vous atteigniez un sommet, il vous en attend toute une série par la suite. Que faire ?

Rester là et attendre mon bâton de marche à la main ? Tiens, je n’avais pas remarqué ce truc avant. Est-ce vraiment une aide et pas plutôt un handicap ? Qu’est-ce que j’en fais ? Comment ça marche ce truc ? Et si je me prenais les pieds dedans et que je dégringolais de la montagne ? Non décidément, ce n’est vraiment pas confortable. Alors je fais quoi ? J’admire la vue ? Je m’endors au risque que mourir de froid dans ces sommets glacés ? Je m’acharne à marcher dans la tempête ? J’attends une aide providentielle qui ne viendra jamais ?

Bon, parce que oui, avec les années, j’ai fini par comprendre qu’il ne servait à rien d’attendre un sauveur ou une sauveuse inconnu(e). « Aide toi d’abord, et le ciel t’aidera ensuite » comme disent certains. Dans mon cas, c’est on ne peut plus vrai, étant donné ma reliance au Milieu, qui rend ma guidance assez capricieuse, et où on me dit souvent « débrouille-toi toute seule ». Rah, franchement, c’est toujours dans ces moments-là que je regrette de ne pas avoir une reliance à la Lumière. Ou encore la douceur suffisante envers moi-même pour recevoir une guidance affable et progressive. Mais bon, au bout d’un moment, j’ai finis par lâcher le morceau et me résigner. Ce n’est pas comme si quand je pestais contre mes guides cela changeait quelque chose, pas comme Camille Fraise en tout cas.

Alors tout ça pour dire quoi ? Que les médiums sont simplement comme tout le monde, ils galèrent, avec leur santé, leur vie professionnelle, leur avenir… Mais qu’ils doivent gérer une couche en plus quand tout se casse la figure, celles des énergies du bas astral, des entités en tout genre, des gens qui trouvent intéressant de s’en prendre énergétiquement aux autres, ce genre de conneries… Ce qui me met en rogne. Me coller aux basques des entités du bas astral, des âmes errantes et j’en passe pour me polluer et exercer une pression psychologique (ou lire « tenter de pousser au suicide »), pas une fois, mais deux, ça suffit !

Je ne vais pas m’attarder sur ces pratiques peu recommandables. Je vais simplement affirmer que quoi que l’on tente de me faire, je ferai toujours face. Je trouverai toujours une parade. S’il faut que je réaffirme ma puissance vingt fois, et bien je le ferais vingt fois. Vous perdez votre temps les mecs. Ce n’est pas demain que je serai morte et enterrée, même si j’ai parfois du mal à comprendre en quoi mes capacités en gênent certains. Toujours est-il que, me pousser dans mes retranchements ne fait que m’apprendre à être plus forte. Alors finalement, qui est le gagnant ici ? Surtout que réveiller mon côté sombre n’est pas franchement une bonne idée…

Suite à cette petite mise au point, je tenais à dire à mes « gentils » lecteurs (ceux qui ne sont pas concernés par cette mise en garde) que mon silence récent porte des fruits intéressants et qu’il me permet d’explorer d’autres facettes de l’écriture et de la créativité, que j’espère pouvoir bientôt partager avec vous !

Suite au prochain épisode ;)

Publicités

Plan astral

Artiste : source inconnue

Artiste : source inconnue (merci de vous manifester si vous connaissez l’artiste)

Cela a été une sacrée journée. Premier cercle de femmes en co-création, où pour une fois je ne me laissais pas simplement portée en simple participante. C’est bizarre de se retrouver dans la position d’impulser et de proposer. J’ai ressenti beaucoup de brassage, beaucoup d’émotions remontées dans le cercle, qui faisaient également écho aux miennes. J’ai eu envie de pleurer, mais je n’ai pas réussi, ce n’est pas sorti, comme si je n’arrivais pas à me le permettre dans cette position-là.

Comme si aussi, ce qui me pesait sur le cœur était trop lourd et trop gros à accueillir dans ce tout début de cercle à peine formé. J’ai senti que ce n’était pas le lieu. Mais où est le lieu pour déposer ces émotions qui me pèsent ? Où est cet espace ?

Tu peux le créer, dans ton environnement astral protégé. Tu peux choisir un endroit où enterrer ces émotions pesantes, au pied d’un arbre et lui demander de s’en nourrir et de les recycler. Tu pourrais voir des choses y pousser dessus, des choses que tu pourrais te réapproprier sous une autre forme, plus accessible, plus compréhensible.

Il y a tellement de choses que je ne comprends pas en ce moment. Tellement de choses qui ne font aucun sens au niveau de ma conscience humaine. Des choses trop lourdes à accepter, à intégrer, et je me sens découragée et déboussolée.

Cette initiation de l’Ombre est comme un virage inattendu, un tournant à 90° auquel je ne m’attendais pas. Je ne l’ai pas vu venir, je ne m’y suis pas préparée. J’ai l’impression d’avoir changé de paysage et de ne plus m’y retrouver.

Pourtant ton nouveau paysage astral est devenu beaucoup plus agréable ?

Oui. Cet espace brumeux et tout gris a cédé la place à une grande prairie verte. Et c’est fou, depuis que Kalinda le garde, il n’y a plus la moindre entité. Pouf, c’est comme si cet espace s’était vidé d’un seul coup, il est totalement désert maintenant !

Les énergies de Kalinda ont augmenté le niveau vibratoire de ton espace astral et les entités qui s’y trouvaient et qui s’en nourrissaient ne le supportent pas.

Mais comment ça marche au juste ? Maintenant, je ressens ce plan astral comme immense et vide de présence. Mais aussi comme s’il m’appartenait tout entier. Un plan astral ne peut pas m’appartenir ? Ce n’est pas possible ?

Ce n’est pas « un » plan astral. C’est « ton » plan astral. Donc si, il t’appartient tout entier. C’est la zone de projection de tes énergies et de tes intentions. Celle aussi où tu peux laisser des âmes en transit, comme tu l’as vu.

Oui, j’ai remarqué. Mais c’est bizarre toutes ces âmes en attente qui font la queue devant ce passage de lumière. Je n’ai plus besoin de les faire passer volontairement ? C’est possible ça ? Je n’ai plus à les prendre en charge de façon consciente ?

Non, tu n’as plus à le faire. Maintenant que tu as nettoyé ton plan astral de toutes ces entités parasites, elles peuvent transiter sans soucis.

Donc je n’ai plus à les prendre en charge comme je le faisais juste avant ? Comme vous m’aviez encouragé à le faire ?

Ce n’est plus nécessaire, c’était une étape indispensable à la réappropriation de tes énergies, mais ce n’est plus nécessaire. Nous te le ferons savoir si une âme a besoin d’un accompagnement spécifique, nous l’accompagnerons vers toi. Mais cela devrait rester rare.

Ce que je ne comprends pas c’est la connexion entre plans astraux. Tout le monde a son propre plan astral, si je vous suis ? Une zone plus ou moins définie où sont projetées les énergies de la personne.

Le plus souvent cette zone est peu ou mal exploitée. Vous y laissez vos émotions refoulés, vos déchets énergétiques. C’est dans cette zone que s’accrochent les âmes errantes et les entités qui peuvent vous pomper.

Mais elles viennent bien de quelque part non ? Il existe bien des plans astraux communs ? C’est différent des corps énergétiques ? Comment ça marche ? Comment ça s’emboite ? C’est différent des émotions ?

Le mieux pour que tu le comprennes, c’est que tu l’expérimentes. Que tu essayes de sortir de ton propre plan astral, pour aller dans d’autres.

Mais comment je fais ?

Exactement comme quand on crée des passages en rêves lucides, avec des portes, des tunnels, des appels. Mais nous te conseillons de voyager accompagnée.

Oui, hors de question que je m’aventure je ne sais où toute seule, sans rien y comprendre.

Tu peux demander à Kalinda de t’appeler et de t’emmener, comme tout à l’heure. Mais cette fois ci en quittant ton plan.

Ah. Et ça ne le laisse pas vulnérable ?

Pas si tu décides d’en verrouiller l’accès lors de ton absence. C’est ton plan astral, c’est toi qui a les clés. Tu peux tout y projeter, tout y créer, tout y appeler. Du moment que tu as foi en ce que tu crées.

Hum… Bon, ok. Mais… à quoi ça sert ? A quoi ça sert d’avoir un plan astral ?

A quoi ça sert d’avoir un corps physique ?

Euh, à être incarné.

Et à créer dans la matière.

Un plan astral, cela permet de créer des « formes pensées » pour ensuite pourvoir les manifester dans le plan matériel.

Mais ça ce n’est pas au niveau du mental ça ?

Le plan astral lie le mental, l’émotionnel et l’énergétique. C’est un point de liaison qui permet la mise en place des intentions créatrices. Vous dites que la pensée est créatrice. Mais comme on te l’a expliqué, elle doit être liée à une émotion en adéquation, un peu comme une « charge énergétique »  que l’on insuffle pour donner vie à l’intention.

Car les émotions sont des énergies ?

C’est plus complexe que ça, mais les émotions sont véhiculées par des énergies. Et les énergies peuvent véhiculer des émotions, dirons-nous. Ce que vous appelez des « charges émotionnelles ».

Ah, et combinées à l’intention, c’est comme une flèche que l’on tire dans une certaine direction.

C’est le principe des actes magiques. Réunir une certaine charge énergétique et lui donner une cible par l’intention. Tout le symbolique et les rituels servant à permettre ces différentes étapes.

Oui, je vois l’idée. Donc c’est dans le plan astral que l’on fait ça ? Sans le savoir ?

C’est par le plan astral que passent vos énergies pour descendre de façon orientée dans la matière. Tu comprendras donc que si ton plan astral est dans un état très négligé, cela sera très difficile. Comment mettre en forme des intentions et les charger en énergies, si ces énergies sont pompés par des entités qui attendent sagement mais surement d’être nourries sans que tu en aies conscience ?

Oui, je vois le problème… C’est pour ça que je suis incapable de donner une direction et une impulsion globale à ma vie ?

Au-delà de savoir quelle impulsion donner, oui. Mais le problème est réglé.

Est-ce aussi simple que ça ?

Bien sûr que non. Il va falloir qu’à partir de maintenant tu veilles consciemment à prendre soin de ton espace astral, afin d’y maintenir des énergies confortables et de ne pas y attirer de nouveau toute sorte d’entités opportunistes.

Oui, lol, je me disais bien que sinon ça serait trop facile.

Ton espace astral est aussi un peu comme un tremplin. Il te permet d’avoir accès à certaines dimensions, à d’autres plans astraux, à d’autres informations. Il peut t’être très utile si tu apprends à naviguer à l’intérieur.

Mais quel intérêt aurais-je à le faire ?

Je vois que tu commences à adopter la façon de penser de l’Ombre. Quel effort à faire pour quelle récompense ? C’est une bonne question.

Disons que naviguer dans l’astral peut permettre d’identifier certains nœuds énergétiques, de voir à quoi ils sont reliés, comment et pourquoi. De remonter les fils de ces nœuds à travers l’espace et le temps, qui n’existent pas dans l’astral. C’est cela le principal intérêt. Tu te libères de cette contrainte-là. Tu te libères aussi de la lourdeur de la matière. Beaucoup plus de choses sont possibles, car tu peux les impulser par la volonté et les émotions, franchir les barrières de l’espace et du temps.

Disons que tu aies un nœud énergétique qui remonte à une vie antérieure. Tu peux aller naviguer pour remonter à l’origine de ce nœud, voir comment il s’est créé, pour mieux le dénouer.

C’est un sacré travail ça, dis donc. Et qui ne doit pas être très agréable.

Voilà pourquoi votre âme navigue souvent dans l’astral durant votre sommeil et dans votre inconscient. Pour aller chercher des informations et ramener une meilleure compréhension de certains problèmes, de certains évènements passés ou à venir.

Mais il est aussi possible de faire ce travail de façon consciente et volontaire. Pour une raison spécifique et avec un accompagnement adéquat. L’objectif n’est pas de forcer. Mais parfois, amener du sens et de la compréhension au niveau du mental peut soulager la personne, et aider son âme à avancer dans le travail inconscient qu’elle fait.

Oui, ça je le comprends bien. Donc tu veux dire qu’en voyageant dans l’astral, je serais capable d’aller chercher la compréhension du choix de mon âme à vivre dans cette vie des expériences répétées de harcèlement ?

Entre autre, selon certaines conditions et à un certain rythme. Ce n’est pas non plus instantané. Tu ne peux pas forcer la compréhension et surtout l’acceptation par ton mental. Cela doit se faire de façon progressive. Pour ne pas péter un câble. Comme Camille Fraise a eu accès de façon progressive à un certain nombre d’informations et d’expériences, afin de maintenir sa santé mentale intacte.

Oui, c’est clair, je comprends ça… Merci pour ces informations. Souhaites-tu me communiquer un dernier message particulier ?

Non, nous en reparlerons.

19 février 2017

Apprendre à accueillir

Artiste : Guweiz

Artiste : Guweiz

Je suis étonnée. Je ne pensais pas qu’on pouvait mesurer un tel taux vibratoire. Je ne comprends pas comment il y peut y avoir un facteur 10 entre les différentes composantes d’un même taux global. Comment c’est possible ?

Le plus souvent c’est possible grâce à un guide ou une entité alliée qui t’appuie et te donne la puissance nécessaire pour pouvoir le supporter.

Même si littéralement, en état de méditation, cela m’assomme, comme si ma conscience décollait direct face à ça.

Il y a un phénomène de fatigue physique également. Comme je le disais, il n’est pas évidement d’adapter ton corps à de telles vibrations. C’est pour cela que ton initiation se fait de façon progressive.

Et que je n’ai pas dormi les nuits suivant des étapes décisives ? Comme si j’étais trop pleine d’énergie et que ma conscience ne pouvait pas partir en état de sommeil comme d’habitude.

Tu as l’impression que tu es consciente, mais c’est une demi-conscience, qui te permet de rapatrier les énergies via ton âme pour les intégrer à tes différents corps énergétiques.

Je n’ai pas réussi à maintenir ma conscience dans l’astral hier soir, trop fatiguée. Est-ce que finalement Kalinda a eu l’espace agrandi comme elle le souhaitait ?

Prends l’habitude de lui demander toi-même. Elle est juste à côté, c’est elle qui te permet de supporter un tel niveau vibratoire lié à l’Ombre.

Et toi, alors ? Pourquoi tu es là ? Et qui es-tu ?

Je suis là pour faciliter la transition, il est plus facile pour toi de te connecter de façon progressive pour laisser ton mental dériver et tes énergies s’acclimataient.

Alala, elle est arrivée… Je le sens, je m’endormirais presque devant mon écran tellement les énergies sont « écrasantes ». C’est particulier quand même…

Mais que sens-tu également ?

J’ai senti une ouverture se faire au niveau du chakra coronal aussi, et de la chaleur au niveau du chakra du cœur.

On est bien loin du ressenti que tu peux avoir en lien avec les entités du bas astral.

Oui, qui se traduit par une pression anormale au niveau du plexus solaire, chez moi.

Comme quoi, ce que l’on t’avait « appris » est faux : « les entités lumineuses se ressentent dans les chakras au-dessus et à partir du cœur, et en dessous ce sont des entités sombres, des âmes errantes etc ».

Je suppose que c’est une question de niveau vibratoire. Même dans l’Ombre on peut vibrer très haut, c’est juste que la qualité de l’énergie est différente. Moi je la ressens plus dense, mais je ne l’avais jamais vraiment expérimenté avant. Cela restait du domaine de la théorie.

Et maintenant cela devient de la pratique.

Oui, mais on dirait qu’un peu d’entrainement va être nécessaire pour mieux supporter ça au niveau physique. Vous ne pouvez pas arranger ça ?

Je le fais ce soir parce que tu es fatiguée, mais c’est à toi de travailler ça. Je ne le ferais pas tous les jours, car tu dois apprendre à pouvoir gérer ces énergies toute seule.

Et comment je fais concrètement ?

Plus tu parleras avec nous et avec Kalinda, plus tu t’habitueras à ces énergies. Néanmoins, tu peux tester un petit exercice pour améliorer ta réceptivité et ton intégration des énergies sombres sur le plan physique.

Ah, et c’est quoi ? Je ne suis pas trop sûre de correctement le canaliser avec cette fatigue plombante.

Fais-toi confiance. Si tu doutes de toi, connecte toi à ton espace de paix intérieure et ressens la stabilité en toi. Sois stable et droite, visualise ton canal clair et droit.

Vous ne voulez pas que je le canalise en fait ?

Ce n’est pas nécessaire de façon détaillée. De toute façon, il est propre à chaque âme et prend la forme dont l’âme a besoin. Donner une visualisation précise ne sert à rien, si ce n’est à embrouiller les personnes. En revanche, ce que tu peux partager, c’est de demander à sa propre âme d’appeler les énergies dont elle a besoin pour se renforcer et de les accueillir dans ses mains ouvertes avant de les boire avec son corps physique. Ainsi viendront les énergies nécessaires à la personne et uniquement celles-là.

Dans le type ainsi que dans la quantité, ce n’est pas bête…

L’Ombre est rarement « bête ». Nous ne faisons que des choses utiles.

Alors tout ça, cette initiation, cela a une utilité ? Un but ?

Oui, mais ce n’est pas comme ça que nous te le dirons. De toute façon, tu devras le découvrir par toi-même.

Bah, j’aurais essayé d’avoir l’info…

Oui, tu auras essayé.

Mais il va me falloir essayer un peu plus ?

Exactement. La facilité n’est pas donnée dans l’Ombre. Les progrès et les réussites sont à la mesure des efforts que tu y mets. Et parfois cela n’est pas suffisant. Parfois il y a une part d’impondérable, telles que les alliances que tu as pu nouer par le passé dans d’autres vies. Celui qui commencera son travail avec de puissants alliés sera nettement avantagé par rapport à celui qui n’en a pas. Mais avec du travail acharné, et du temps (compter des vies parfois), il pourra « rattraper » ce retard. Après tout, cet avantage n’est que le signe d’un travail intense mené dans d’autres vies pour forger ces alliances-là.

Et pourquoi me parles-tu de ça ?

Pour que tu prennes conscience de l’avantage que tu as à avoir certains alliés et serviteurs et surtout, que tu ne le gâches pas. Par peur ou par stupidité humaine. Ne t’avise pas de renvoyer des serviteurs par lesquels tu serais effrayée.

Pourquoi me dis-tu ça ? Suis-je censée être effrayée par une entité particulière qui serait en réalité un allié ?

Ne juge pas trop vite les apparences. Tu vas avoir une visite. Une visite qui sera déroutante. Nous t’invitons à l’accueillir du mieux que tu peux. Si tu es effrayée, demande à tes guides de te confirmer la nature du lien qui vous unit. Une chaine apparaitra si c’est un serviteur. Un bâton si c’est un veilleur. Une aura brillante si c’est un guide. Demande à ton âme de te montrer la réalité énergétique de votre lien. Si tu es toujours effrayée, nous t’invitons à appeler ton épée astrale. Si c’est une entité alliée, elle vibrera de façon spéciale, tu verras, d’une façon que tu ne pourras pas l’attaquer. Mais ne fais pas de bêtise. Sois respectueuse. Ne t’avises pas de froisser une telle entité, car cela ne serait pas en ta faveur.

Euh… c’est un peu inquiétant ce que tu me racontes là. Ahah, plus ça va et plus ça part dans un délire que je n’aime pas.

Je te rappelle que ce « délire », comme tu l’appelles, t’a permis de te sortir d’une bulle énergétique de soumission dans l’astral. Et d’éviter le suicide par influence d’entités de l’Ombre mal intentionnées. Alors tu ferais mieux de le prendre très au sérieux et d’être très attentive.

Vous n’être pas très drôle dans l’Ombre, dis donc… Je croyais que le Fou disait qu’il fallait savoir faire preuve d’humour et d’autodérision.

Pas quand cela consiste à fuir le sujet parce que tu es mal à l’aise.

Bon. Alors ne pas froisser l’entité super effrayante qui va se pointer vers moi. Où ? Quand ? Comment ? Et pourquoi surtout ?

Le pourquoi, tu le comprendras le moment venu. Disons que ce que tu as juste besoin de savoir, c’est qu’elle est là pour t’aider, et te faire prendre conscience d’autres réalités et d’autres fonctionnements énergétiques.

Bon… J’ai le droit de dire que c’est flou et flippant ?

Tu as le droit. Ta conscience humaine a du mal à rattraper le niveau de tes vies antérieures concernant l’Ombre. C’est toujours un point difficile pour vous quand vous avez choisi d’œuvrer en lien avec la Lumière dans une vie incarnée.

Je ne comprends pas trop comment me réapproprier ma puissance liée à l’Ombre peut m’aider à travailler en lien avec la Lumière. Franchement, là ça m’échappe complètement. Et je n’ai pas envie d’entendre « ce n’est pas grave, tu comprendras plus tard ».

Cela sera évident, quand tu te seras souvenu de tes capacités.

Hey, c’est le même type de réponse !

Non, c’est plus précis. Plus vite tu te réapproprieras tes capacités, plus vite tu comprendras. Cela veut dire que ça dépend de ton niveau de travail et d’implication. Tu veux une réponse, vas la chercher. Elle te sera accessible avec les efforts suffisants.

Youpi, merci la logique de l’Ombre… *grommelle*

C’est quand même mieux que de devoir attendre passivement un « je ne sais quoi », non ?

Oui, c’est mieux. Cela veut dire que les cartes sont dans mes mains. Bon, et je suis censée l’accueillir comment cette fameuse entité flippante ?

Déjà en l’appelant autrement que « flippante ». C’est ridicule et complètement déconnectée de la réalité qu’elle représente. Je sais que vous avez tendance à considérer toute chose étrangère à votre logique humaine comme effrayante. Mais vous devriez sonder les intentions d’une telle chose avant de vous enfermer dans un apriori.

Que veux-tu, conditionnements humains…

Cela se combat, cela se formate et cela se reboote avec les efforts appropriés. Accueille cette entité comme si elle était un ambassadeur pacifique, juste venu pour discuter et te montrer certaines choses.

Est-ce tout ce dont j’ai besoin de savoir ?

Non. Tu n’as pas besoin de montrer de signe particulier de respect ou de soumission. Mais tu ne dois pas non plus montrer de signe impliquant un sentiment de supériorité. Reste neutre, cela suffira. Tes énergies parleront pour toi-même, comme les siennes le feront.

D’accord… Je t’avoue que je suis surprise.

Tu peux demander à Kalinda de t’assister, si cela te rassure.

Mais tu sais, dans l’astral… Ma lucidité est un peu bizarre, elle est différente de celle que j’ai dans la réalité matérielle. Un peu comme en voyage chamanique. Je ne sais pas si je peux contrôler de telles choses.

Tu peux influencer par ton intention. Si tu décides de rester dans un comportement neutre d’ouverture à l’autre, cela devrait suffire amplement. Nous ne t’en demandons pas plus. C’est juste que cela va te demander de fournir un effort d’ouverture supérieur à celui que tu exerces habituellement.

Bon… Et vous ne voulez pas me dire quelle est la nature de cette entité ?

Apprends à la reconnaitre par toi-même. Tu sauras quand tu la percevras, mais si je la dis maintenant, tu vas laisser ton mental s’emballer et partir dans des projections erronées. Apprends à accueillir tel que les choses sont dans l’instant.

Ok, c’est compris. Merci des conseils.

18 février 2017

Le pouvoir de l’intention

greyhound_by_guweiz-da5c37k

Artiste : Guweiz

On dirait que décidément, cette histoire de passeuse d’âme, c’est le moment de la travailler. Entre le livre sur lequel je suis tombée à ce sujet, la rencontre d’une maman désemparée parlant de son fils capable de les sentir, une amie qui m’a sollicité en lien avec ça… C’est le sujet d’étude du jour. Je me demande si cela va durer longtemps ?

Que s’est-il passé ce soir lors de la méditation guidée que tu as proposée à ton amie ?

Et bien, on dirait que l’intention de purification a fait passer les âmes errantes présentes à proximité de mon environnement énergétique. Je n’ai pas eu besoin, cette fois-ci, de visualiser une zone de passage, d’envoyer de l’amour et de les encourager au cas par cas. Mais je n’en suis pas trop sûre. Qu’est-ce qu’il s’est passé au juste, pour que ce paquet d’âmes soit parti comme ça ? Mon pendule s’est trompé ? Mon radar est brouillé ? Je ne comprends pas ?

Et puis, c’est quoi cette histoire ? Pas d’entité du bas astral dans mon environnement énergétique, mais une qui prélève mes énergies à distance ? C’est quoi ce binz ? J’ai fumé la moquette ou encore une fois mon radar était brouillé ?

Ton radar ne peut pas être brouillé quand tu fais appel à tes guides pour te montrer ce qui est caché. Eux seuls peuvent lever certains voiles de dissimulation, si c’est justifié et nécessaire. C’est-à-dire, si on te prélève des énergies sans ton consentement.

Et alors ? Ça veut dire qu’on m’en prélève ?

Oui. Nous t’avons déjà parlé de lien énergétique créé à ton insu à travers une de tes failles. Puisqu’on te lit, ces personnes ont compris que ce n’est plus la peine de t’envoyer des âmes errantes, tu les prends de nouveau en charge.

Alors ils m’ont envoyé des entités du bas astral en pensant que je ne saurais pas les prendre en charge, c’est ça ? Pas de pot, vous m’avez permis de créé une arme astrale redoutable, et j’ai lu chez Sylvie, qu’il ne fallait pas hésiter à renvoyer de telles entités à la Source pour qu’elles puissent recommencer leur cycle d’incarnation, plutôt que de rester coincées dans des plans du bas astral peu agréables. Ce que je trouve plutôt bénéfique pour elles, donc je n’ai eu absolument aucun remord à les trancher en deux et les dissoudre dans la lumière de la Source.

Bien, ça c’est fait. Mais maintenant, que penser de cette entité du bas astral à distance ? Celle-là, on ne me l’avait jamais faite.

Bien sûr que si. C’est même pour ça que certaines années, tu as été très mal psychologiquement, parce que complétement vampirisée de tes énergies. Si votre taux vibratoire est influencé par votre état de bonheur (comprendre ici que le bienêtre physique et psychologique a un réel impact dessus), l’inverse est vrai aussi. Vous pouvez être malade ou déprimé parce que votre taux vibratoire est anormalement bas. D’où l’instabilité émotionnelle et mentale de ton amie à demi possédée durant toutes ces années. D’où les problèmes de dépression nerveuse de personnes harcelées par des entités du bas astral ou des âmes errantes sans qu’elles en aient conscience. Evidemment tous les cas de dépression nerveuse ne sont pas causés par ça. Mais certains oui.

Humm… J’en avais entendu parler, mais je ne pensais pas l’avoir vraiment vécu.

Avec le recul, tu sais que si. Mais tu n’arrives juste pas à l’admettre parce que ce n’est pas « rationnel », il n’y a pas de preuve matérielle et c’est difficile à expliquer. Un peu comme le harcèlement moral au travail, surtout quand il est masqué et que vous n’en prenez conscience qu’après coup. Et bien c’est pareil, mais cela ne rend pas le phénomène moins réel.

Bien, je suis prête à l’accepter. Alors combien d’années ai-je subi ce harcèlement énergétique sans le savoir ? Quand est-ce que ça a commencé au juste ? Pourquoi vous ne voulez pas me répondre ?

Tu n’es pas prête à l’entendre, mais ce n’est pas grave. L’important, c’est qu’au jour d’aujourd’hui tu es consciente du problème et tu es prête à le prendre en charge et à y faire face. « A partir du moment où vous le voulez, vous en êtes capable », les guides de Sylvie ont tout à fait raison. A partir du moment où tu poses la volonté de te débarrasser de toute forme de harcèlement ou de soumission énergétique, alors tu es capable de t’en libérer.

Ok. Alors, je pose ici l’intention ferme et volontaire de me libérer de toute forme de harcèlement énergétique ou de soumission énergétique. Je pose l’intention de me réapproprier l’ensemble de mes énergies et de ma propre puissance. Je ne tolérerai plus qu’aucune entité, âme errante ou personne incarnée ne prélève mes énergies sans mon consentement et mon choix éclairé.

Ça vous va comme affirmation pour travailler dessus ?

Tout dépend si tu les ressens profondément en toi. Est-ce qu’elles résonnent justes en toi ?

Ok, je reformule : « Je me libère de toute forme de harcèlement, et de toute soumission qui ne m’est pas bénéfique. Je me réapproprie l’ensemble de mes énergies et j’affirme ma puissance. Mes énergies sont impénétrables à toute entité, âme errante ou personne incarnée, sans un choix contraire éclairé de ma part. »

En fait, la phrase « Je me réapproprie l’ensemble de mes énergies et j’affirme ma puissance. » suffit amplement. De là découle en conséquence le reste. Une fois que tu te réappropries pleinement tes énergies, sans les refouler par peur de qui tu es, alors il n’y a plus rien de disponible à détourner, à prélever. En affirmant ta puissance, tu assoies tes énergies, et tu fais comprendre qu’il n’y a rien à venir chercher, quelle que soit la forme d’attaque choisie. Tu densifies tes corps énergétiques et à moins d’avoir une faille à traiter, tu ne laisses plus rentrer personne sans l’avoir décidé.

Toute de suite, tu deviens moins drôle à harceler. Et c’est sûr que ces personnes finiront par se lasser. Parce que de toute façon, nous resterons jusqu’à ce que cela soit une vérité.

Ok. Concrètement, comment je fais ?

Laisse le pouvoir de ton intention travailler cette nuit. Tu verras ce qu’il va se passer, ce que tu vas ressentir au réveil. Tu devrais te sentir différente.

Ok, on verra bien. Alors je vais me concentrer sur mon intention :

« Je me réapproprie l’ensemble de mes énergies et j’affirme ma puissance. »

Bonne nuit !